Archive
Recherche

Je suis ce que je suis

Harmonie avec les autres (Yama) ASTEYA : respecter ce qui appartient aux autres sans les envier Lorsqu’on arrête de convoiter les choses, elles viennent à nous spontanément et en abondance. Quand on convoite ce qui ne nous appartient pas, on souffre parce que cela nous empêche d’apprécier ce que nous avons. ASTEYA invite à penser par soi-même, à faire confiance à ses propres idées, et à ce que l’on est et possède en soi. VRIKSASANA : la posture de l'arbre Cette position développe l'équilibre ; tu as le choix entre poser un pied sur l'autre pied, poser un pied le long de l'autre jambe, ou encore poser un pied sur le haut de la cuisse. Mais attention, si tu perds l'équilibre, tu n'es pas bien

J'apprends de moi-même

Harmonie en soi (Niyama) SVADHYAYA : L'étude de soi Toute activité qui favorise l’étude de soi, l’examen de son comportement, de ses émotions et de ses pensées relève de svadhyaya. C’est donc tout aussi bien savoir prêter attention à ce que je ressens et pense durant la pratique, que lire, étudier, me nourrir d’expériences rapportées par d’autres, et qui trouvent un écho en moi. Mais il s’agit moins d’une quête que d’une posture intérieure ; lorsque je suis dans cette attention à ce qui se passe en moi, les livres ou les rencontres nourrissantes viennent à moi, plus que je ne les choisis. L’écoute de soi engendre une écoute plus largement ouverte sur l’extérieur. J'imagine la forme que peut

Bonjour Soleil !

Espace du corps (Asana) Surya Namaskar : La Salutation au Soleil Sūrya (soleil) et Namaskāra (salutation) C'est un enchaînement de postures pratiqué dans lequel on s'incline face au soleil levant (nam, s'incliner). Tu peux faire La petite salutation au soleil en récitant la comptine qui l'accompagne : Bonjour Soleil / Tiens ! Un cadeau ! / Parce que je t'aime / Jusqu'à la lune / Tiens ! Une fleur ! / Parce que je t'aime / Jusqu'à la mer / Tiens ! Un cadeau ! / Soleil ! / Descends en mon coeur / M'offrir ta chaleur (voir les photos de l'enchainement dans les galeries photos)

C'est le printemps : je respire !

Energie de la respiration (Pranayama) La rhinite allergique est caractérisée par une altération de la muqueuse nasale (production excessive de mucus) qui provoque un écoulement ou une obstruction nasale, des crises d’éternuements, des démangeaisons du nez et des yeux. On attribue l’origine des troubles allergiques à la pollution atmosphérique et au confinement croissant au sein des habitations. L'irrigation nasale est une technique recommandée par des médecins ORL dans la prise en charge de la rhinite allergique. C’est le printemps ! Si tu n'es pas assez sorti dehors pendant tout l'hiver, tu auras peut-être parfois la sensation du nez qui pique ou des yeux qui pleurent. On appelle cela une "

Comment je me sens aujourd'hui ?

Concentration (Dharana) Se concentrer c’est s’oublier pour devenir le phare de ce qu’on veut éclairer. Roger Luc Mary La concentration est le meilleur moyen de sortir de l’agitation, de la dispersion et elle est essentielle pour mener à bien toute tâche entamée. Elle mène au centre. Les sportifs, les musiciens, les pratiquants d’arts martiaux se concentrent pour être plus performants. Ils emmagasinent plus d’énergie et trouvent le calme qui leur permet d’atteindre un meilleur niveau dans leur discipline. Je m'assieds confortablement, le dos droit. Je respire calmement par le nez. J'observe simplement ce qui se passe en moi. « Comment je me sens aujourd'hui ? Suis-je heureux(se) ? Suis-je éne

La part du colibri

Dhyana (Méditation) "Chacun de mes actes est important" Un jour, il y eut un immense incendie de forêt. Tous les animaux terrifiés et atterrés observaient le désastre. Seul le petit colibri s'activait, en allant chercher quelques gouttes d'eau dans son bec pour les jeter sur le feu. Le renard lui dit : « Colibri ! Tu es fou ? Tu crois que c'est avec ces gouttes d'eau que tu vas éteindre le feu ? » « Je le sais, répond le colibri, mais je fais ma part » Je réfléchis profondément : rien ne dit qu'on ne peut rien changer parce qu'on est tout petit. Le minuscule colibri t'apprend que l'entraide est la base de la vie ensemble et que chaque action compte pour protéger la nature. Comme lui,

Je crée mon conte-yoga !

Grâce aux images dessinées avec patience et amour par C'line, la maman de la petite yogini Joséphine, les enfants créent eux-mêmes leur propre conte : il suffit de lancer les dés sur lesquels sont fixées des images et d'inventer une histoire avec les personnages, objets de la nature, héros de légende ou autres objets qui peuvent être représentés par des positions de yoga. Avec mes amis je choisis 4 images (sur Internet ou dans un jeu de cartes... Je peux aussi, comme C'line les dessiner) et j'invente une histoire. Lorsque je dis mon histoire à haute voix, mes amis et moi-même prenons la position de yoga dès que nous entendons le mot qui correspond à une posture. Exemple: avec les images "gr

Posts à l'affiche
Derniers Posts